Accueil > Marché automobile > Michelin développe un pneu qui se régénère

Michelin développe un pneu qui se régénère

On peut dire que notre petit bibendum regorge d’idées toutes plus innovantes et technologiques les unes que les autres pour gagner des parts de marché un peu partout dans le monde. A l’heure où l’hiver frappe notre pays avec son lot de tempêtes et d’inondations en tous genres, Michelin est en train de développer un pneu capable de se régénérer automatiquement au fur et à mesure qu’il s’use. Celui-ci devrait voir le jour aux Etats-Unis en avril prochain et sa commercialisation n’est malheureusement pas prévue dans l’Hexagone pour le moment...

Il fallait y penser, Michelin l’a fait !

C’est à l’occasion du salon de Détroit de janvier dernier que Michelin a pu exposer au public son tout nouveau concept de pneu dit "régénératif". Comme le bon vin, ce pneu a l’incroyable particularité de voir son état général s’améliorer au fur et à mesure qu’il s’use. Si le concept peut paraitre un peu difficile à comprendre, il est en fait simple. Le groupe s’est en fait appuyé sur le développement d’une technologie spécifique qui va créer de nouvelle sculptures sur le pneu au fur et à mesure de son usure. Dénommé "premier", ce pneu est d’abord destiné aux véhicules de tourisme mais il aura surtout demandé pas moins de 8 années de longues études et pas moins de plusieurs dizaines de millions d’euros pour que le projet soit mené à bien. Ce n’est pas pour rien que ce nouveau concept de pneu a été présenté à Détroit puisqu’il sera uniquement destiné au marché américain. En effet, aux Etats-Unis, les pneus "All-seasons" sont monnaie courant alors que les pneus hiver ou été qui font un véritable tabac chez nous sont beaucoup moins appréciés au pays de l’immensément grand. Ce pneu "Premier" sera destiné aux petites voitures urbaines ainsi qu’à certains pick-up. Vraiment dommage qu’on ne puisse pas envisager l’achat de pneus Michelin "Premier" en France !

Et le prix dans tout ça ?

Aujourd’hui, Michelin reste l’un des acteurs majeurs du marché américain mais le géant français tente encore de grappiller quelques parts de marché. Avec 34% des ventes effectuées aux Etats-Unis, Michelin recevrait environ 7,3 milliards d’euros de bénéfices ce qui reste équivalent au marché européen. Florent Menegaux, le directeur général de l’activité tourisme chez Michelin, affirme que grâce aux efforts réalisés par la marque française en matière d’industrialisation, ce pneu pourrait être vendu à un prix légèrement inférieur à celui de son prédécesseur. Bien que révolutionnaire, ce fantastique progrès technique ne risque t-il pas de constituer un certain bouleversement sur le marché du pneumatique aux Etats-Unis ? Un pneu qui ne s’use pas, on a jamais besoin de le remplacer non ?

Galerie photo

Haut de la page

Documents joints : lien direct vers les photos

Document (JPG - 33.1 ko)

 RSS 2.0 | Plan du site | Automotive on line